samedi 12 avril 2014

Quinoa, chèvre frais, poivrons rôtis et amandes.

HellooOOOO !


C'est le weekend enfin ! Je n'ai jamais autant attendu d'être en weekend que cette année.
La vie à Paris est définitivement crevante, mais cool (heureusement parce que si j'étais fatiguée et déprimée ce serait pas du chouette)

Le temps passe à une vitesse folle, je n'ai pas le temps de calculer quel jour nous sommes que nous sommes déjà en avril ! Nan mais en AVRIL OH ! 
Je pense que j'ai du hiberner ces derniers mois et que je viens tout juste de me réveiller, je ne vois pas comment c'est possible autrement !

Oui la vie à Paris c'est du 1000%.
Chaque jour, dans le métro, je me marre. Et y'a de quoi ! 
Donc, au lieu de pester contre le tout-Paris (bien que je le fasse) je m'amuse (dans ma tête...la fille normale...) et, je vous ai constitué ce petit guide de survie en quatre règles :


1. Dans le métro, toute gentillesse et sympathie il faudra abandonner. 
Pour se faire respecter et que les gens s'écartent sur votre passage (oui, car ils ont une fâcheuse manie à ne JAMAIS te laisser passer), il faut adopter un regard agressif, foncer dans le tas et NE JAMAIS LACHER. Bon, il faut un peu d'entraînement, mais on y arrive.

2. Dans le métro, toute règle de politesse il faut abandonner QUAND ON SORT du métro. 
Bien qu'il faut laisser descendre les gens avant de rentrer dans le métro, personne ou presque n'applique cette règle.
Ce pourquoi, lorsque vous voulez descendre du métro, il est de bon conseil de percuter une personne de l'épaule ou de faire rouler votre valise sur ses pieds. N'ayez pas peur de sa taille, ne soyez pas impressionné.
En effet, cela vous soulage, et l'énerve.
Certes vous vous ferez insulter, mais à cela, vous pouvez rétorquer des injures, précédé de "Oh espèce de (injure) t'as jamais appris la politesse (injure injure injure)"

3. Dans le métro, éviter les strapontins.
En effet, si vous voulez éviter le joueur d'accordéon ou la chanteuse espagnole avec son ampli, voire les coups de sacs de la dame en face qui est debout et qui a un sac anormalement lourd, il est d'usage de ne pas employer les strapontins et de s'y assoir. 
D'autre part, les gens qui rentrent dans le métro oublient que vous avez des jambes (si vous en avez) et vous donnent tout le temps des coups en montant, ce qui est excessivement énervant avouons le. 

4. Pour votre amour propre et pour la postérité. 
Ne JAMAIS vous mettre à courir comme un dératé lorsque vous entendez un métro arriver et que vous êtes dans les couloirs.
Bien souvent, ce sera le métro d'en face qui arrive à quai, et là, vous vous retrouverez idiot, parce que vous avez couru pour rien, et fatigué, car vous aurez couru....pour rien en plus.
De même, lorsque vous venez d'arriver à quai et que vous entendez le métro sonner, n'essayer pas d'y entrer. Vous n'y arriverez pas, ou vous bloquerez les portes et tout le monde vous détestera car le métro partira 10 secondes en retard, ou pire les portes se fermeront PILE devant vous et vous serez énervé pour toute la matinée jusqu'au prochain café.






***********************

Avec les beaux jours j'ai envie de manger du frais, du bon mais du sain pour me sentir bien dans mes robes et mon maillot de bain (même si je vais sûrement pas me mettre en maillot de l'été ... à Paris se balader en maillot est assez mal vu...) 

Assez rapide à faire, je compte bien en refaire la semaine prochaine pour apporter à mon travail.

Pour une personne il vous faut :

* cinq cuillères à soupe de quinoa
* un poivron
* un demi oignon
* une demi-cuillère à soupe de raisins sec
* une demi-cuillère à soupe d'amandes effilées (vous pouvez prendre des amandes émondées, ou des noisettes)
* deux cuillères à soupe de chèvre frais
* sel, poivre, épices de vote choix

1. Faire cuire votre quinoa dans de l'eau chaude salée. Cinq cuillères à soupe est la portion que je me fais quand je le mange en plat.
2. Couper le poivron en lamelles, ainsi que l'oignon. Les déposer sur une plaque allant au four. 
Saler avec de la fleur de sel, quelques épices éventuellement, et un peu d'huile d'olive.



3. Enfourner à four chaud, jusqu'à ce que le poivron soit tendre.
4. Une fois le quinoa égoutté, déposer le lamelles de poivron et d'oignon.
5. Ajouter les raisins et les amandes effilées. 
5. Ajouter les cuillères de chèvre frais.



Perso, je n'ai pas assaisonné, le goût des poivrons et l'huile avec laquelle ils ont cuit m'a suffit.
Et le chèvre apporte un peu de moelleux. 
Mais vous pouvez ajouter une cuillère d'huile d'olive en rab' ! 






C'EST TROP BOOOOOOON

*

la découverte de la semaine ! 
Enregistrer un commentaire